Imprimante Pdf email

Auteur(s)Martial, Leila (Interprète) (Chant) ;Tereygeol, Pierre (Interprète) (Guitare) (Chant) ;Perez, Eric (Interprète) (Batterie) (Electronics) (Human bass) ;Parisien, Emile (Interprète) (Saxophones)

Titre(s)Baabel / Leila Martial, Pierre Tereygeol, Eric Perez.

Editeur(s)Socadisc (distrib.), 2016.

Contient Prélude. - Ombilic. - Baabel 1. - Baabel 2. - Interlude. - Hear. - Le chemin le plus court. - Limbes. - Chiaroscuro. - Les rivages d'Ondine. - Je bêle, donc je suis. - Oh papa. - Smile.

RésuméFormée au Collège de Marciac, 1er prix soliste du Concours national de Jazz à La Défense en 2009, Leïla Martia l est aujourd’hui l’un des maîtres confirmés d’un instrument rare : cette voix à la créativité sans bornes, une source à onomatopées qui mute et se transforme pour s’adapter à tous les paysages sonores qu’elle parcourt. Une approche inédite qu’elle pousse dans ses retranchements sur « Baabel », son 2ème disque en leader avec un tout nouveau quartet, le « Baabox », aux côtés d’Eric Perez (batterie), son alter ego, Pierre Tereygeol (guitare) et Emile Parisien (saxophone), en invité de luxe.On découvre sur « Baabel » des paysages jazz barrés d’effets d’électroniques, des envolées rock aux structures dynamiques et des instants pop délicats où Leïla Martial retrouve l’usage de mots communs le temps de quelques chansons plus apaisées. Véritable coffre aux trésors musicaux, « Baabel » doit aussi sa richesse aux talents des personnalités qui le composent ; combinant aisément les solos de guitare fiévreux de Pierre Tereygeol, les changements de rythmes en cascade assurés par Eric Perez et les lignes étranges ou délicieuses du saxophone possédé d’Emile Parisien. Le quartet livre ainsi un disque passant sans trembler d’une urgence folle à cette sérénité apaisante dans lequel l’auditeur glisse sans s’y attendre. Aux sources de l’émotion, Leïla Martial est un véritable trait d’union entre les musiciens. Sa voix habite « Baabel » comme un esprit joueur aux multiples visages, jamais réellement là où on l’attend mais vecteur d’une beauté singulière qui doit tout à la diversité des influences assumées. (francemusique.fr) A la tête d’un trio composite Leïla Martial délivre une œuvre rafraîchissante, pétillante et très musicale. En jouant essentiellement sur la voix, les textures vocales, les textes, les polyphonies, les cris, les méta-langages inventifs, elle vit et rend vivante la poésie. C’est en ça une digne héritière de Léo Ferré. Et en composant des musiques qui enjambent allègrement toutes sortes de repères stylistiques, elle dynamite les codes. Pierre Tereygeol, guitariste, fait aussi la voix sur certains titres, notamment sur « Hear », une rhapsodie que Freddie Mercury n’aurait pas reniée. Enfin, en jouant sur le registre ultra-doux et rond de la voix chantée comme celui, acéré et boisé, du scat et de l’onomatopée, elle passe presque de la flûte à la clarinette, un peu comme Eric Dolphy, un sien héros. Eric Perez à la batterie vient saccader opportunément les chansons, quand il ne rajoute pas des effets électroniques pour donner un peu d’assise harmonique à ce groupe sans basse. Enfin, Leïla Martial dont le talent de chanteuse et de leader explose à la fois dans le groupe d’Anne Paceo et dans celui-ci, a l’intelligence de faire appel à son ami Emile Parisien sur deux titres, lui dont le soprano si singulier se lie parfaitement à la texture de la chanteuse… (citizenjazz.com).

Exemplaires
Code barreBib. actuelleCoteSectionSituationDate retour
06701000121662Bibliothèque1.3 MARAdultesen rayon
Biographie
Chargement en coursChargement en cours...
Source : Last FM
Biographie
Source : Wikipédia
Chargement en coursChargement en cours...