Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

AddThis Social Bookmark Button

 

 

RETROSPECTIVE MUSIQUE 2017


 

retrospective2017

 

 

 

 Retour en musique sur l'année 2017

 

        Voir toutes les acquisitions par genre musical

 

 

Une sélection parmi les albums de 2017

 


raphiphop   

 

RAP - HIP HOP

 

 


 

MC SOLAAR. - Géopoétique


L'une des plus belles plumes du rap français, fait son retour pour réécrire son oeuvre.

 

Porté par le 1er single "Sonotone", qui revisite le mythe de Faust, ce 8ème album est taillé pour transformer "un monde monotone et morne. Prêt à avaler le printemps et recracher l'automne, parce que rien ne se perd et que tout se transforme.".

 

LES SAGES POETES DE LA RUE. - Art contemporain


 

Avec art contemporain et son concept "no beat", les Sages Poètes de la Rue signent l'un des plus ambitieux comeback du rap français.

 

 


 

chansonfranaise

 

 

CHANSON FRANCAISE

 

 

 

 


 

 

RAPHAEL. - Anticyclone


 

L’auteur de "Caravane" poursuit son chemin à l’écart de la facilité. Son chant clair convertit les tumultes du ciel en un bijou musical raffiné et serein. S’il y a bien une chose dont on lui sait gré, c’est de n’avoir pas joué la facilité... Ses deux derniers albums, le ténébreux "Super-Welter" (2012) et le lumineux "Somnambules", avec un chœur d’enfants (2015) ont scellé cette originalité — même si son image en est sortie un peu brouillée. Et ce huitième disque studio (sorti quelques mois après un petit livre qui lui a valu le prix Goncourt de la nouvelle) est à l’avenant : réalisé avec Gaëtan Roussel, dont on perçoit clairement la patte, c’est un petit bijou de sophistication sonore... (telerama.fr).

 

CAMILLE. - Oui


Camille a publié cinq disques en 15 ans et renouvelle l’instrumentation de la pop à chaque fois. Sur le disque entier, ce sont des percussions à peau et électroniques qui donnent le cap.

 

Sur ce disque, la voix de Camille fait comme lorsque l'on jette un caillou dans l’eau : elle fait un rond et les ondes se démultiplient. Toutes les voix, la principale et les slaloms autour, sont interprétées par elle seule... Elle choisit ses mots pour le plaisir premier de les faire rouler dans sa bouche. Camille s’amuse des allitérations, fait des enluminures avec les voyelles. La première fois, on écoute les jeux avec les sons et on peut passer à côté du sens. Et puis, on se plonge dans les paroles, imprimées sur le livret... cet album est un nouveau jalon dans la chanson française par sa façon inédite d’utiliser la voix d’une femme. Camille chanteuse, c’est une princesse et une sorcière. Dans notre pays de la chanson à textes, c’est l’une des rares artistes féminines à mettre autant son corps en avant. Et il ne s'agit pas là de montrer son corps en photo. C’est bien plus gonflé et troublant de faire sentir ce corps tout entier à travers la voix. Elle chante : Si la cuisine vient du cœur, la musique vient de l’estomac…(franceinter.fr).

 

 

 


 

rockpop

 

 

ROCK - POP

 

 

 

 


 

Neil YOUNG. - Hitchhiker


Un album de chansons inédites enregistrées en août 1976, guitare acoustique, harmonica et piano sur un morceau.

 

Ce n’est pas un secret, Neil Young enregistre des albums à la chaîne, guidé par son envie et son inspiration. D’où, en marge de sa pléthorique discographie officielle, une kyrielle de disques inédits qui sommeillent dans ses tiroirs et font saliver ses fans depuis des lustres. Des albums devenus mythiques, mis de côté, non pas en raison de leur qualité inférieure mais parce que le Canadien était déjà passé à autre chose. Le plus étonnant étant qu’il les sacrifiait souvent au profit d’œuvres à l’intérêt parfois plus limité. Hitchhiker en est le parfait exemple. Une collection acoustique de très haut niveau ¬remisée au profit de Long may you run. Hormis deux titres demeurés introuvables (Hawaii et Give me strength), les chansons ont toutes vu le jour ultérieurement, plus ou moins remaniées (Pocahontas, Powderfinger, Human Highway ou la chanson titre, électrisée sur Le Noise). Mais les entendre enfin, dans leur contexte initial, tel un superbe sas de décompression après les douloureux On the beach et Tonight’s the night, et un véritable chaînon manquant avant Zuma, est une bénédiction. (telerama.fr).

 

Mike OLDFIELD. - Return to Ommadawn


Un album qui se veut la suite de d'Ommadawn sorti en 1975 et marque un retour aux origines musicales de Mike Oldfield en se démarquant de ses derniers albums aux sonorités plus rock.

 

Mike Oldfield revient avec un 26ème album studio. Ce nouvel album est composé de 2 titres instrumentaux de 20 min sur lesquels Mike a joué chacun des instruments.

 

THE JESUS AND MARIA CHAIN. - Dammage and joy


Dix-neuf ans après leur dernier album “Munki”, les frères Reid sont bel et bien de retour avec un nouveau disque de rock ombrageux

 

En 1998, à la sortie de son dernier album, le sous-estimé Munki, The Jesus And Mary Chain est au bord de l’autocombustion… le groupe écossais annonce sa séparation à peine un an plus tard. A nouveau actifs depuis leur réunion en 2007, les deux frères ont d’abord consolidé leur relation en revisitant leur répertoire, devenu culte pour une nouvelle génération de musiciens, des Kills au Brian Jonestown Massacre, de Spiritualized à A Place To Bury Strangers. Après plusieurs années à faire des tournées nostalgiques et à sortir un best-of, un live, une collection de faces B ou encore des rééditions en vinyle, ils sont prêts à composer un nouvel album et à oublier les souvenirs catastrophiques de l’enregistrement du précédent... On y retrouve ce même mélange de guitares ténébreuses, de feedback rugueux et de tendresse mélodique, au croisement entre le Velvet Underground et les productions pop de Phil Spector… En rebranchant l’électricité, les deux frères retrouvent l’inspiration, des ballades cotonneuses (War on Peace, Los Feliz…) aux brûlots dévastateurs (Facing up to The Facts, Mood Rider…). Ce retour inespéré replace The Jesus And Mary Chain à la hauteur de sa légende. Comme d’habitude, certains morceaux sont pimentés par des voix féminines : leur petite sœur Linda, Bernadette Denning (petite amie de William), la starlette Sky Ferreira et la majestueuse Isobel Campbell apportent une douceur bienvenue pour panser ces blessures ouvertes, toujours aussi fascinantes. (lesinrocks.com).

 

BLONDIE. - Pollinator


11ème album. Un groupe au meilleur de sa forme et toujours maître dans l'art des pop-songs électro-disco dansants et modernes !. 

 

Avec pas moins de 40 millions de disques vendus à son actif, le mythique groupe new-yorkais Blondie revient avec un 11ème et nouvel album fait pour tous les fans de la première heure.

 

 

BJORK. - Utopia


 

La diva islandaise de 51 ans signe son grand retour avec la parution d' "Utopia", son 9ème album studio, placé sous le signe de l'optimisme, la légèreté, et l'utopie. Björk a écrit, produit et enregistré l'album entre Reykjavik et New-York, travaillant en étroite collaboration avec le producteur new-yorkais Arca (FKA twigs, Frank Ocean...) et dirigeant un orchestre de treize flûtes qui l'accompagnera en tournée en 2018.

 

 

 

Ils ont sorti leur deuxième album en 2017 !

 

Valérie JUNE. - The order of time


Une fusion saisissante de folk, de soul, de country, de R&B et de blues

 

Songwriter et mélodiste hors pair, Valerie June nous conte ici son histoire et livre une ode au temps, celui qui lui a permis de construire son univers musical où l'on croise avec émerveillement des balades country folk lumineuses ou empreintes d'une profonde tristesse, d'envolées blues rock rugueuses et saturées, de couleurs R&B festives ou de cordes féeriques... (fipradio.fr)

 

IBEYI. - Ash


Les mélodies se dévoilent avec une lenteur hypnotique, portées par l’audace vocale des deux soeurs.

 

Un deuxième album plein d’audace. L’effet de surprise est passé. Après un coup d’essai en apesanteur, Lisa-Kaindé et Naomi Díaz, les jumelles franco-cubaines, s’installent dans la carrière... "Ash" garde le cap d’une soul moderne où des esprits sans âge flottent d’Europe en Afrique et traversent les Amériques pour se cogner aux rythmes du futur... (telerama.fr).

 

LONDON GRAMMAR. - Truth is a beautiful thing


Un album cinématographique, moins mélancolique et plus coloré que son prédécesseur, mais toujours traversé de mélodies précises et habité par la voix de Hannah Reid.

 

Révélation de l’année 2013, London Grammar avait charmé nos oreilles avec son album «If You Wait», premier effort absolument magnifique, porté par l’incroyable voix de Hannah Reid. Quatre ans après ce coup d’essai majestueux, le trio britannique revient avec un deuxième effort, mûri pendant deux ans…  (soundofbrit).

 

Benjamin CLEMENTINE. - I tell a fly


Benjamin Clementine a du batailler avec son label pour pouvoir sortir ce disque personnel et sans concession, s'inscrivant à mille lieux du confort radiophonique de compositions plus accessibles de son premier disque "At Least For Now".

 

Faisant suite à son premier disque récompensé par le Mercury Prize en 2015, Benjamin Clementine nous prend par surprise en proposant "I Tell A Fly", album concept de folie douce, narrant l'histoire de deux mouches amoureuses, parcourant le monde et livrant un regard sur sa décrépitude. Nous retrouvons le songwriter plus inventif que jamais avec des compositions aux influences multiples et aux orchestrations plus que complexes... Ce « Now » est révolu, Clementine nous plonge ici au beau milieu d'un opéra baroque où sa voix chaude et grave se mêle à ses propres chœurs en falsetto. Des incursions de clavecin s'échappent du foisonnement d'orchestrations. On imaginerait aisément cette musique jouée sur scène par des personnages en costume, ayant presque l'impression en l'écoutant, qu'il manque un spectacle vivant à regarder… (soundofviolence.net).

 

Aldous HARDING. - Party


Folk délicate aux textes d'une douce mélancolie par la jeune songwriteuse, chanteuse et guitariste néo-zélandaise à la voix incisive et déchirante.

 

Pour ce nouvel album, la chanteuse n'a pas hésité à prendre ses distances, quittant la Nouvelle-Zélande pour Bristol où elle a enregistré aux côtés de John Parish (Pj Harvey, Sparklehorse,...)... Avec "Party", nul doute qu'Aldous Harding signe ici un grand album qui devrait propulser sa carrière vers d'autres horizons.

 

 

 


 

 

soul3   

SOUL - RYTHM 'N' BLUES

 

 

 

 


 

 

Dee Dee BRIDGEWATER. - Memphis... yes I'm ready


Un retour à ses racines blues et soul

 

Née dans une ville évocatrice de musique, Memphis, Dee Dee Bridgewater a reçu un bagage authentique et inestimable en héritage. Durant son enfance, elle passait le plus clair de son temps collée à la radio locale WDIA de sa ville natale, première radio des Etats-Unis à l’époque, à diffuser uniquement de la musique afro-américaine... Ce disque n’est pas seulement un retour aux sources de la part de la chanteuse, il s’agit également d’une réinterprétation réjouissante, personnelle et novatrice de classiques de blues et de R&B... tels que « Try a Litle Tenderness » d’Otis Redding, « The Trill is Gone » de B.B. King, « Why ? (Am I Treated So Bad) » des Staple Singers, « I Can’t Stand the Rain » d’Ann Peebles... (jazzradio.fr).

 

 

If all I was was black / Mavis Staples, Jeff Tweedy


L'icône soul de Chicago continue le combat et dresse un bilan acide de l'Amérique de Trump sur un nouvel album  réalisé avec son complice Jeff Tweety. 

 

Mavis Staples la légende de la musique Américaine, à l'avant-garde du mouvement des droits civiques dans les années 60 avec The Staples Singers. Mavis et ses proches manifestent et travaillent au côté de Martin Luther King Jr. sur le combat pour l'égalité aux Etats-Unis. En décembre 2016, Mavis se rend à Washington DC pour recevoir les convoités Honneurs du Centre Kennedy de la main de Barack Obama, avec qui elle entretient une amitié de longue date. Mavis invite Wilco et son ami Jeff Tweedy aux festivités, ils discutent et comparent la lutte pour l'égalité des années 60 à celle d'aujourd'hui. Inspirée par ces événements, Mavis et Jeff se retrouvent et écrivent ensemble ce nouvel album. If All I Was Was Black, produit par Jeff Tweedy. Le nouvel album est un message impactant pour notre époque et c'est de loin le meilleur album de Mavis.

 

 


 

 

blues4 

BLUES

 

 

 


 

 

Tajmo / Taj MAHAL ; KEB' MO'


Pour la première fois de leur carrière, ces deux géants du blues ont uni leurs forces afin d'enregistrer cet album.

 

Mêlant reprises et compositions originales, "TajMo" bénéficie de la participation d'artistes tels que Bonnie Raitt, Joe Walsh, Sheila E., Lizz Wright. Sur "Taj Mo", Taj Mahal et Keb'Mo' sont au sommet de leur art, leurs styles s'entremêlant pour donner naissance à une musique irrésistible, à la fois fermement ancrée dans la tradition et profondément novatrice. Avec "Don't Leave Me Here", Taj Mahal et Keb'Mo' adressent une véritable déclaration d'amour au Sud des Etats-Unis qui sonne d'emblée comme un classique. Le morceau "Soul" est quant à lui un subtil mélange de world music et de blues dont seul Taj Mahal a le secret. Les deux musiciens livrent également une version poignante du "Waiting on the World to Change" de John Mayer à laquelle Bonnie Raitt prête sa voix inimitable.

 

Eric BIBB. - Migration blues


On a souvent l’habitude de voir le blues comme une musique plutôt dépressive, exprimant les accidents de la vie, ou la détresse d’un peuple. Dans ce nouvel opus du chanteur et guitariste Eric Bibb, il porte un message d’espoir, profondément positif et humaniste, en réponse aux événements actuels qui touchent tous les continents. 

 

Sur son dernier album, Eric Bibb nous raconte une histoire ancestrale et encore terriblement actuelle : le déracinement. Ses textes semblent avoir été écrits au début du XXe siècle, mais ces récits sont intemporels : les voyages périlleux et initiatiques des bluesmen ayant dû fuir le sud rural du Mississippi pour gagner les grandes villes comme Chicago ou Détroit résonnent en écho aux afflux de migrants en Europe. Deux chansons leur sont d’ailleurs dédiées : "Refugee moan", qui retranscrit avec les tripes ce que peut ressentir un être humain forcé de tout abandonner du jour au lendemain pour espérer des jours meilleurs ; et "Prayin for shore" où un migrant à bord d'une embarcation de fortune guette avec inquiétude et espoir un rivage pour l'accueillir. Ces migrations, c’est aussi toute l’histoire du blues : parti des champs de coton avec une instrumentation sommaire et acoustique (le "delta blues" du Mississippi), il s’est urbanisé et électrifié dans les villes industrielles comme Chicago avec Muddy Waters ou Detroit avec John Lee Hooker. (culturebox.francetvinfo.fr).

 

 

 

 

 

 


 

 

 jazz    

JAZZ

 

 

 


 

Musiciens de la scène française et européenne

 

Volker GOETZE. - Bridges


Ces nouvelles compositions, toutes écrites par Volker Goetze, trouvent leurs racines dans le jazz d’Afrique de l’Ouest et le jazz contemporain de New York pour créer une expérience musicale interculturelle unique.                                                                

 

Volker Goetze est reconnu pour sa collaboration avec le virtuose sénégalais de la Kora Ablaye Cissoko, avec leur album «Amanke Dionti». Volker Goetze souhaite avant tout créer une fusion plus concrète, plus large entre les traditions d’Afrique de l’Ouest et celles du jazz. Construire des ponts est l’essence-même de la musique, de nous aux autres, de l’intérieur vers l’extérieur, d’un univers sonore au monde dans lequel nous vivons. Mais c’est juste l’une des raisons pour lesquelles Volker Goetze, trompettiste et compositeur de renom international né en Allemagne et résidant à New York depuis quinze ans, a appelé son nouvel album "Bridges". Avec Richie Barshay, le batteur de longue date d’Herbie Hancock, le clarinettiste Oran Etkin et le pianiste estonien Kristjan Randalu, connu pour son travail avec Dhafer Youssef, Volker Goztze étend le terrain de jeu de l’improvisation créative et trouve des ponts musicaux, souvent éloignés de milliers de kilomètres... (fnac.com).    

 

Sylvain RIFFLET. - Refocus.


Une relecture du "Focus" de Stan getz et Eddie Sauter, entre écriture symphonique et improvisation. 

 

Le saxophoniste et clarinettiste Sylvain Rifflet accomplit un rêve d'enfant. Grand admirateur de l’œuvre de Stan Getz et de son jeu chaleureux et puissant, il est particulièrement émerveillé par son disque "Focus" sorti chez Verve en 1961. Enregistré avec un orchestre de cordes et arrangé par Eddie Sauter, Sylvain Rifflet nourrissait le désir d’une orchestration similaire. "Refocus" s’inspire de la grande harmonie de cette œuvre mythique du courant cool jazz, sans la plagier. (fipradio.fr).

 

Emile Parisien, Vincent Peirani, Andreas Schaerer, Michael Wollny. - Out of land


Cet album est la captation d’un concert. Le chanteur suisse Andréas Schaerer, qui est aussi compositeur et chef d’orchestre, s’étant vu offrir une carte blanche, a proposé à Vincent Peirani, Emile Parisien et Michael Wollny de le rejoindre... 

 

Sans trame écrite, après trois jours de répétition pour trouver leurs marques, ils se sont lancés sans filet. Ils ont décidé d’intituler leur spectacle et leur album : "Out Of Land", afin d’exprimer l’idée de l’abandon de la terre ferme pour aller à l’aventure. (djamlarevue.com) Quatre noms qui scintillent tout en haut de la jeune scène jazz européenne et qui transcendent les frontières : Andreas Schaerer, Michael Wollny, Vincent Peirani et Emile Parisien. Les quatre compères, qui triomphent aux quatre coins du monde, ont monté un brillant quartet. Après nous avoir enchantés et rencontré le succès avec leurs derniers albums (Tandem, Sfumato, Weltentraum, Belle Epoque, etc.), les quatre musiciens ont décidé d'unir leur force créative. Schaerer est l'un des meilleurs chanteurs et improvisateurs de la scène contemporaine (remarqué dans Hildegard Lernt Fliegen), avec d'immenses capacités vocales ; Peirani, qui toujours repousse plus loin les possibilités de l'accordéon, cherche à partager avec une inspiration hors du commun sa passion de l'instrument ; Parisien, dont la presse ne tarit pas d'éloges et qui nous éblouit par son inventivité permanente ; Wollny, le plus fantasque des quatre, est capable de surprendre tout autant son audience que ses partenaires de scène grâce à sa prodigieuse technique et ses couleurs harmoniques ébouriffantes.

                                         

 

 

 

 


 

musiquesdumonde    

 

MUSIQUES DU MONDE

 

 

 


 

 

Afrique

 

Tamikrest. - Kidal


 

Baptisé "Kidal" en référence à cette ville du nord du Mali chère aux Touaregs, le quatrième album du groupe Tamikrest est conçu d’abord et avant tout comme un véhicule pour servir la cause de ce peuple saharien, défendue inlassablement entre blues incandescent et rock électrique du désert. (musique.rfi.fr).

 

Tinariwen. - Elwan


Fusion entre blues-rock et musique touareg

 

Ils font de la musique depuis trois décennies, les Touaregs du groupe Tinariwen sortent leur huitième album studio, Elwan, ce qui signifie les éléphants. Tinariwen a inventé un genre à part entière, la fusion entre le blues-rock et la musique touareg. (rfi.fr).

 

Group Doueh. - Dakhla sahara session


Une rencontre musicale entre le trio françaix CHEVEU et le combo saharien  GROUP DOUEH

 

A ma droite, Cheveu, un trio français qui ne cesse de bousculer les oeuillères en inventant une bande-son aux limites de bien des genres. A ma gauche, Group Doueh, un combo saharien qui enjambe les frontières des styles, en percutant la tradition de trouvailles inédites. Au centre des enjeux, un soundclash entre deux univers situés à des années-lumière dans la galaxie musicale. Deux arts de vivre la musique au quotidien, deux manières de transmettre, deux façons d'enchanter, ou non, le monde, deux rapports au répertoire, à la tradition, à la création, deux visions du collectif, la liste est longue de ce qui pouvait a priori faire qu'ils ne se rencontrent jamais, qu'ils ne s'entendent pas. Ce disque, c'était comme un défi un peu surréaliste, une mission quasi-impossible, où le temps allait compter... (notes du livret)

 

Emel MATHLOUTHI. - Ensen


Un nouvel opus engagé et poétique où les influences arabes fusionnent avec des beats puissants et des mélodies déchirantes.

 

Quatre ans après "Kelmti Horra", la songwriter tunisienne revient sur le label américain Partisan Records avec l'album « Ensen » (qui signifie Humain)... En 2011, le monde découvrait la chanteuse et compositrice Emel Mathlouthi sur Youtube avec la protest song Dhalem (Tyran), puis son ode à la liberté d'expression Kelmti Horra (Ma parole est libre), devenue l'hymne de la révolution de Jasmin. (fipradio.fr).

 

LAMOMALI / M ; Toumani Diabate ; Sidiki Diabaté ; Fatoumata Diawara...


Lamomali est la rencontre entre -M- et Toumani et Sidiki Diabaté (père et fils), stars africaines de la Kora.

 

Lamomali est un grand disque d'afro pop, mixé par Philippe Zdar (Cassius/ The Rapture, Phoenix, Sébastien Tellier...) et Olivier Lude (Johnny Hallyday, Vanessa Paradis, Yodélice...). Vingt ans après ses premières collaborations avec des musiciens africains et plusieurs voyages au Mali, -M- se lance dans cette aventure malienne avec Toumani et Sidiki, entourés de l'immense chanteuse Fatoumata Diawara (découverte par le grand public à travers le succès du film Timbuktu, 7 Césars en 2015) et de nombreux invités venus de tous horizons, pour construire une passerelle entre Paris, Bamako et le monde.

 

 

Les Amazones d'Afriques. - République amazone


Premier supergroupe féminin d'Afrique de l'Ouest, le collectif les Amazones d'Afrique réunit des chanteuses unies dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

 

Stars incontestées ou secrets mieux gardés, les musiciennes qui participent à ce projet figurent toutes parmi les voix les plus acclamées de la musique ouest-africaine : Kandia Kouyaté, Mamani Keita, Rokia Koné, Angélique Kidjo, Nneka, Inna Modja, Mariam Koné, Mouneissa Tandina, Pamela Badjogo, Mariam Doumbia (Amadou & Mariam). Avec élégance, le collectif brasse les générations et les énergies. Un "All-Star", diriez vous. Oui, mais pas seulement : les plus grandes chanteuses et musiciennes maliennes actuelles s'unissent pour lutter pour la liberté, d'être femme, d'être musicienne, en Afrique, et ailleurs. Les Amazones d'Afrique font de leurs tournées un moment de sensibilisation au rôle de la femme dans la société. Les bénéfices de leur premier single "I Play the Kora" seront reversés à la Fondation Panzi, dont les actions ont apporté de l'aide à plus de 40.000 femmes et jeunes filles.

 

Oumou SANGARE. - Mogoya


Oumou Sangaré est considérée comme la plus grande chanteuse africaine vivante, féministe engagée, philanthrope et femme d'affaires de surcroît. 

 

La reine du Wassoulou, sa région d'origine au Mali, a fait plusieurs fois le tour du monde et conquis tous les publics : de Central Park à l'Opéra de Sydney, en passant par le Hollywood Bowl où elle a été invitée par Tracy Chapman.

 

 

Quebec

 

PETER PETER. - Noir éden


 

Mi chanteur de variété, mi crooner pop et définitivement accroc aux poètes maudits, Peter Peter sort un second disque, Noir Eden composé en ermite à Montrouge et enregistré entre le Québec et la France, sa nouvelle terre d’adoption. Un album très “35m2” et où ses 12 chansons racontent un délire onirique invoquant des figures mystiques comme Nosferatu (derrière lequel se cache la mainmise des sites de rencontres comme Tinder), ou encore l’actualité tragique des attentats (Allégresse, Venus). Beaucoup plus personnel et expérimental que son premier disque, Peter y prend des risques, entre intermède électronique et prose obscure. (lesinrocks.com).

 

Pierre LAPOINTE. - La science du coeur


 

Pierre Lapointe présente La science du coeur, une oeuvre qui ausculte les méandres du sentiment amoureux. Posant un nouveau jalon dans le foisonnant parcours d'un artiste libre et inspiré, ce disque opère une habile greffe entre chanson française, musique contemporaine et musique orchestrale. "Les textes s'inscrivent dans la tradition de la chanson réaliste alors que les musiques sont très reichiennes", explique Pierre Lapointe qui fait ici référence à Steve Reich, compositeur new-yorkais et pionnier du minimalisme.

 

Klô PELGAG. - L'étoile thoracique


 

Klô Pelgag présente "L'étoile thoracique, qui fait suite à "L'alchimie des monstres", paru en 2013 et couronné par de nombreux prix et mentions (Coup de cur de l'académie Charles-Cros, 6 nominations à l'Adisq et gagnante du Félix - Révélation en 2014, récipiendaire du prix Révélation de la SOCAN en 2014 et du Prix Barbara en 2015). Il y a la folie de Klô, celle qui porte des déguisements de fruit et fait se déployer sur scène un monde d'objets étonnants. Il y a aussi, portées par la voix et les mots de cette belle authentique, de la profondeur, la marque d'une plume sensible et mature...

 

 

 

 


 

reggae    

REGGAE

 

 


 

 

 

PIERPOLJAK. - Chapeau de paille


 

Après plus de vingt ans à balader ses riddims, Pierpoljak continue de voguer sur l’horizon du reggae. Son onzième album, Chapeau de paille, convoque le soleil, la mer et les musiques jamaïcaines. Il se révèle bien plus convaincant lorsqu’il est ancré dans les sonorités roots plus que dans une modernité mal digérée. (musique.rfi.fr).

 

 

PEUPLE DE L'HERBE. - Stay tuned


 

On les dit inclassables depuis 20 ans, et depuis 20 ans le collectif du Peuple de l'Herbe expérimente, invente et laisse entrer dans sa ronde underground ceux qui veulent jouer avec eux. Inventeur d'un genre, dès 1997, le duo DJ Pee et DJ Stani, se fait son propre mélange. Un peu de hip hop, une dose de reggae, de bons arrangements dub, le tout bidouillé avec les moyens du bord et le tour est joué. Loin des grosses maisons de disques au son formaté, la recette de la liberté porte ses fruits. Les deux remixers surdoués savent aussi s'entourer des bons talents avec deux musiciens. Son électro mixé avec des cuivres et des voix samplées extraites de films, les premiers albums du Peuple enchantent tout de suite les radios alternatives parisiennes. "On faisait partie des groupes novateurs dans la musique underground parce qu'on mélangeait des sonorités de sampleurs avec des instruments de musique. A l'époque on était pas très nombreux le faire et maintenant on trouve ça partout". A chaque nouvelle production, Le Peuple de l'Herbe se réinvente et explore différemment les arrangements. Pour ce nouvel album, ils ont intégré un trombone, fait appel à de nouvelles recrues et invité des musiciens du monde entier. Le but étant d'inventer un son différent sur une envie commune de créer et de faire la fête. (francetvinfo.fr).

 

 


 

hardrockmetal

 

HARD ROCK - METAL

 

 

 


 

 

 

 

QUEENS OF THE STONE AGE. - Villains


 

Très 70's dans ses arrangements, Villains est plus accessible que certains autres albums du groupe, et plaira aussi bien aux anciens qu'aux nouveaux venus. Produit par Mark Ronson (Adèle, Amy winehouse), c'est un peu plus dansant qu'auparavant tout en restant rock. Le passage de Josh Homme avec Iggy pop a laissé des traces. (fnac.com).
 

 

LINKIN PARK. - One more light


 

Nouvel album de Linkin Park et le dernier avec leur chanteur Chester Bennington décédé le 20 juillet 2017.

 

 


 

classique  

MUSIQUE CLASSIQUE

 

 

 

 

 


 

2017 marque le 450e anniversaire de Claudio Monteverdi, l'un des pères de la musique occidentale, celui qui a donné un élan sans précédent à l'expressivité et aux émotions musicales.

 

Night. Stories of lovers & warriors / Claudio Monteverdi ; Rinaldo Alessandrini, Concerto Italiano


Les enregistrements de référence de deux services de Vêpres, de L'Orfeo, de nombreux livres de madrigaux etc. réalisés par Rinaldo Alessandrini depuis les années 1990 ont contribué à établir le chef romain et son Concerto Italiano comme les meilleurs ambassadeurs de la musique de Monteverdi.


Retrouvez les plus beaux madrigaux ou extraits de madrigaux du maître de Crémone : le Lamento della ninfa, le Combat de Tancrède, Ho'r che'l ciel e la terra etc., sans oublier des pages instrumentales des trois opéras monteverdiens.

 

 

 

La storia di Orfeo / Claudio Monteverdi, Antonio Sartorio, Luigi Rossi, Philippe Jaroussky ; Emoke Barath, Diego Fasolis, I Barocchisti, Choeur de la Radio Television Suisse


 

 

« J'ai conçu ce projet autour de 3 opéras majeurs, en reconstituant une sorte de mini-opéra, cantate à deux voix et choeur, autour des personnages d'Orphée et Eurydice. Chaque opéra développe en effet une partie de l'histoire : Sartorio et Rossi évoquent le bonheur des jeunes amoureux, ainsi que la scène de la morsure du serpent ; Monteverdi se concentre sur la quête d'Eurydice aux enfers, avec pour point culminant un air unique dans l'histoire de l'opéra, le magique "Possente spirto" ». Philippe Jaroussky.

 

 

Du classique autrement !

 

Händel goes wild / Georg Friedrich Haendel, Christina Pluhar ; Valer Sabadus, Nuria Rial, Gianluigi Trovesi, Antonio Vivaldi


Les productions de Christina Pluhar sont toujours une curiosité !

 

C’est cette fois le répertoire d’opéras de Haendel qui se voit associé aux improvisations des musiciens de jazz; improvisation qui était un procédé courant à l’époque baroque. Ici, les époques et les styles interagissent dans une création originale. (fnac.com).

 

 



 ambiance1

 MUSIQUES D'AMBIANCE - RELAXATION

 

 

 


 

A découvrir la collection "Pour Voir la Vie en Rose" par Sylvie Roucoulès

 

Relaxation douce pour la nuit : instants bien-être au clair de lune ! / Sylvie Roucoulès, François Gaucher, Pascal Ducourtioux


 

Sylvie Roucoulès nous livre un nouvel opus de la collection "Pour Voir la Vie en Rose". Dans cet ouvrage elle propose des relaxations guidées pour vous accompagner au coeur de la nuit et accueillir ces temps d'insomnie avec bienveillance.

 

Relaxation ludique pour les 8-12 Ans : Cool yoga pour toi ! / Sylvie Roucoulès, François Gaucher, Pascal Ducourtioux, André Beun


 

Relaxation Ludique pour les 8/12 ans Une méthode de relaxation moderne et dynamique totalement adaptée à leur âge !.

 

 

 


 

fim                

 

MUSIQUES DE FILMS

 

 

 


 

 

La La Land : bande originale du film de Damien Chazelle / Justin Hurwitz


Le compositeur Justin Hurwitz retrouve Damien Chazelle pour cette nouvelle comédie musicale après "Guy and Madeline on a Park Bench" (2009) et "Whiplash" (2014)

Voir les autres titres

Les chansons originales sont interprétées par les acteurs (Ryan Gosling & Emma Stone) ainsi que la chanson originale "Start a Fire" interprétée par John Legend

 

Patients : bande originale du film de Grand Corps Malade et Mehdi Idir / mus. Grand Corps Malade


Patients existe également en livre :


 

L'album des musiques du premier film de Grand Corps Malade, entre classiques de son répertoire, score original et un inédit, "Espoir Adapté".