Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

AddThis Social Bookmark Button

 

 

Nos coups de coeurs musicaux 2014  


 

 

 

 

 

Gilberto GIL ; Vusi MAHLASELA. -The South African Meeting of Viramundo


Album né de la rencontre entre Gilberto Gil et Vusi Mahlasela durant le tournage du film documentaire Viramundo. Cet album prolonge cette rencontre musicale entre racines latines et influences sud-africaines.

 
 

Certains titres sont tirés des deux concerts qui eurent lieu lors du tournage du film au Market Theater, à Johannesburg, d’autres titres furent enregistrés une année plus tard, lors d’une session, en Suisse, en préparation d’un concert au Montreux Jazz Festival. Les arrangements pour cordes et instruments à vent – interprétés par le MIAGI Youth Orchestra (Afrique du Sud) ou le Sinfonietta de Lausanne (Suisse) – sont l’œuvre du pianiste sud-africain Paul Hanmer.

 

 

Adnan JOUBRAN. – Borders behind


1er album en leader de ce musicien d’oud, benjamin du Trio Joubran

 

« Quand on joue de l’oud on est souvent prisonnier des traditions qui vont avec. J’ai voulu m’en affranchir, composer avec l’oud et non pour l’oud. »

Cet album permet  au compositeur et joueur d’oud, Adnan Joubran de s’éloigner  du répertoire traditionnel de Palestine pratiqué au sein du Trio Joubran et d’explorer d’autres territoires, comme le flamenco ou les rythmiques indiennes. Il est, entre autres, accompagné par le virtuose des tablas Prabhu Edouard et le flûtiste Jorge Pardo.

Des musiciens tel que Dhafer Youssef ou Anouar Brahem, ont eu la même démarche avant lui. 

 

 
 

Renan LUCE. - D'une tonne à un tout petit poids


 

Cinq ans après « Le clan des Miros », qui consolidait le succès de « Repenti », album de la découverte paru en 2006, Renan Luce prend son temps et garde le cap de ces « chansons-histoires » très cinématographiques.

 

 

Émilie SIMON. - Mue


Chansons pop-électro, ballades, sonorités cubaines, asiatiques ou orientales

 

Un disque porté par la voix fluide de la chanteuse auteure, compositrice. Après son précédent album -« Franky Knight, BO du film La délicatesse » où elle chantait la douleur liée à la mort de son compagnon- nous assistons à une réelle renaissance avec « Mue ». Emilie Simon semble réellement faire peau neuve et retrouver la lumière.

 

Dick ANNEGARN. – Vélo va


Timbre profond, son très folk, toujours chanté en français par ce chanteur d’origine néerlandaise.

 

Des chansons intemporelles, ludiques comme Dick Annegarn sait si bien les faire depuis 40 ans (Ubu, Sacré géranium, Bruxelles…). Annegarn alterne tendresse et  burlesque : ici il se prend pour une prune, là il navigue dans un piano, et, deux mille ans après, fait même fortuitement se rencontrer deux apôtres, qui se racontent des histoires d’apôtres…

 

Les Ogres de Barback. – Vous m’emmerdez !


L’album des 20 ANS !

 

Un nouveau disque, comme un reflet de leur conception de la chanson française qu’ils défendent : décloisonnée et ouverte sur le monde, classique ou métissée, acoustique ou électrique, clin d’oeil aux anciens ou directement en prise avec des sonorités nouvelles, poétique, survoltée, amoureuse, contestataire, pour les petits ou pour les grands ou pour les deux à la fois... Et comme à leur habitude,  ils y ont convié des amis (Lo’Jo, Têtes Raides et la Fanfare Eyo’nlé).
 

 

Winston McAnuff & Fixi. -  A New Day


Accordéon et reggae. Une fusion de rock-musette, reggae, soul, blues, afrobeat et maloya.

 

Le chanteur et compositeur jamaïcain Winston McAnuff s’associe sur cet enregistrement à  Fixi (François-Xavier Brossard), accordéoniste, pianiste et arrangeur.

Winston McAnuff connaît une seconde carrière en France depuis les années 2000. Il multiplie les projets en solo ou associé avec d’autres artistes comme ici Fixi qui nourri sa musique de multiples expériences et notamment des traditions musicales croisées au cours de ses  voyages (Brésil, Jamaïque, Réunion…)

 

 

Esprit des Balkans. – Jordi Savall ; l’Ensemble Hespèrion XXI


Dialogue des musiques des peuples des Balkans et des diasporas tsiganes et sépharades.

 

Extrait des notes du livret :

« … La sélection des musiques de cet enregistrement a été faite sur la base de recherches sur les répertoires sépharades et ottomans, conservés dans les principales villes des Balkans, et surtout à partir des propositions des différents musiciens et des ensembles spécialisés invités à travailler sur le projet... Musiques d'anciennes et de modernes traditions, musiques rurales et urbaines, musiques de célébrations ou d'évocations, chants et danses allant de la Bulgarie à la Serbie, de la Macédoine à la Turquie des confins ottomans, de la Roumanie à la frontière hongroise, de la Bosnie à la Grèce, des musiques sépharades aux traditions tsiganes. Véritable mosaïque ces musiques sont interprétées sur les instruments d'origine de chaque culture. L'ensemble de ces musiques nous permet d'évoquer une véritable carte multiculturelle des traditions musicales de cette riche partie de l'Europe orientale... »

 

 

Mélanie de BIASIO. -  No deal


Une voix,  Mélanie De Biasio au milieu d'un trio : à la batterie Dré Pallemaerts, au piano Pascal Mohy et aux synthés Pascal Paulus.

Du jazz bien sûr, de la chanson, mais aussi de la pop, du blues, de la soul.

 

« No deal » est le deuxième album de la chanteuse et flûtiste.

Cette musique qu'elle a composée avec Pascal Paulus, est un écrin parfait à sa voix douce, grave, sensuelle et à son chant profond, intense et envoûtant.

Ses compositions "d'ombre et de crépuscule" doivent, selon ses mots, « prendre le temps de raconter une histoire, aller vers l’épure et donner au chaos le temps d’arriver ».

A réécouter : Jeanne Lee accompagnée par Ran Blake, Nina Simone, Abbey Lincoln…

 

 

Sharon JONES & The Dap-Kings. - Give the people what they want


Soul, rythm 'n’ blues et funk

 

Sharon Jones & The Dap-Kings font revivre avec puissance la soul, des années 60 au milieu des années 70.

La chanteuse connaît un succès tardif tout comme deux autres chanteurs :  Lee Fields ou Charles Bradley.